Chaque année, les États-Unis d’Amérique attirent plusieurs millions de voyageurs grâce à la diversité culturelle de leurs 50 États. Que ce soit pour vivre le rêve américain en y réalisant son stage de fin d’études ou en partant travailler aux États-Unis ou tout simplement pour découvrir l’Ouest américain lors d’un road trip entre amis, vous pourrez toujours trouver le voyage qui vous convient.

Sachez que tout voyage aux USA nécessite un visa américain ou une autorisation ESTA. Dans cet article, nous nous intéressons à l’autorisation de voyage électronique et aux motifs de séjour qu’elle couvre.

Les motifs de voyage couverts par un ESTA

L’autorisation de voyage ESTA a été instaurée par le département de la sécurité intérieure des États-Unis (DHS) dans le but de garantir la sécurité nationale du pays et d’analyser plus facilement les demandes d’entrée faites dans le cadre du programme d’exemption de visa (Visa Waiver Program en anglais).

Puisque L’ESTA s’inscrit uniquement dans le cadre du VWP, il est obligatoire de remplir les conditions requises par ce dernier si vous souhaitez obtenir votre autorisation de voyage. Parmi ces conditions d’admissibilité, l’autorisation de voyage couvre 3 motifs de séjour : le voyage touristique, le voyage d’affaires et l’escale.

Partir aux États-Unis pour un séjour touristique

Découvrir l’énergie de New-York, visiter San Francisco, aller à la rencontre des alligators des Everglades et bien d’autres possibilités. Avec une autorisation ESTA, vous pouvez profiter de vos vacances en famille, seul ou entre amis, à condition de ne pas dépasser 90 jours maximum sur place.

L’ESTA a une durée de validité de 2 ans, si vous envisagez de voyager plusieurs fois avec votre autorisation ESTA, n’oubliez pas de vérifier la date d’expiration de l’autorisation de voyage et celle de votre passeport avant le jour du départ.

Voyager aux USA pour un voyage d’affaires

Les voyages d’affaires ne concernent que les missions non rémunérées telles que des réunions professionnelles ou les formations. En effet, dans le cas où vous aimeriez travailler aux États-Unis, le visa le plus courant est le visa H1B, car c’est celui qui offre le plus large éventail d’emploi. Pour trouver les différents types de visa, vous pouvez vous rendre sur le site du gouvernement américain.

La durée de séjour applicable est la même que pour un séjour touristique : 90 jours maximum sur le sol américain.

Aller aux États-Unis pour une escale

Même si vous ne faites que passer sur le territoire américain, les autorités américaines attendent que vous ayez une autorisation de voyage ESTA par mesure de sécurité. En effet, une escale aux États-Unis fait partie des motifs de séjour couverts par l’ESTA.

À l’atterrissage, veillez à présenter au service des douanes le billet d’avion de votre prochaine destination.

Les autres conditions et motifs couverts par l’ESTA

Pour pouvoir obtenir une demande d’autorisation de voyage autorisée, il est essentiel de respecter les motifs de séjour couvert par l’ESTA, mais ce n’est pas tout. Pour remplir le formulaire en ligne ESTA, il est obligatoire :

  • d’être ressortissant étranger d’un des pays concernés par le Visa Waiver Program ;
  • d’avoir un passeport valide (passeport biométrique ou électronique) ;
  • d’avoir un billet aller-retour ou un billet de continuation (en cas de transit) afin de prouver aux douaniers que vous ne souhaitez pas immigrer illégalement aux USA ;
  • de voyager par voie aérienne ou maritime.

Pour faire la demande d’ESTA, il suffit de vous rendre sur le site officiel du gouvernement américain ou de passer par l’aide personnalisée d’un site privé. Vous devez ensuite remplir la demande en ligne et l’envoyer aux systèmes électroniques du DHS.
Suite à l’envoi, les systèmes analyseront la demande et vous enverront une réponse dans les 72 heures.

Dans le cas où vous ne répondez pas à un ou plusieurs des motifs couverts par l’ESTA, vous devez faire une demande de visa américain pour aller aux USA. Pour demander un visa, vous devez remplir un dossier et fournir les pièces justificatives nécessaires puis prendre rendez-vous à l’ambassade américaine (ou au consulat général) pour passer un entretien avec un agent consulaire.